Il y a quelques jours, je vous ai présenté une ampoule connectée de chez Xiaomi (si vous l’avez raté, vous pouvez cliquer ici), de quoi entrer facilement dans le monde de la domotique. Malheureusement la domotique, ce n’est pas toujours aussi simple que l’on ne l’imagine, surtout lorsque ce n’est pas prévu dès le départ dans un logement.

Aujourd’hui, je vais donc vous expliquer comment j’ai domotisé un interrupteur va-et-vient chez moi, à l’aide d’un module Fibaro FGD-212 ainsi que d’un interrupteur mural de chez Nodon.

Pourquoi domotiser ce va-et-vient ?

Pour celles ou ceux qui ne le savent pas, un interrupteur va-et-vient, est en fait une combinaison d’au moins deux interrupteurs. Les deux permettent d’allumer et d’éteindre un même point lumineux. Jusque là, rien de bien compliqué.

Dans mon cas, je souhaitais le domotiser, tout simplement parce que sa position n’est pas idéale. Pour faire simple, il s’agit d’allumer le salon lorsque nous sortons de la chambre, mais l’interrupteur nous le permettant se trouve soit à côté de la porte d’entrée, ou bien côté cuisine (cf. l’image ci-dessous).

Emplacement des interrupteurs

Emplacement des interrupteurs

Sur les plans lors de la construction, cela ne nous a pas semblé un mauvais placement, mais en réalité, ce n’est pas le plus pratique à l’utilisation puisqu’il est nécessaire d’avancer dans le noir jusqu’à la cuisine avant de pouvoir allumer.

C’est pourquoi j’ai décidé de corriger ce souci avec un peu de domotique. Après quelques recherches, je me suis tourné vers le module FGD-212 de chez Fibaro qui utilise le protocole Z-Wave ainsi qu’un interrupteur mural sans fil de chez Nodon (le CWS-3-1-01 pour être exact). Pour gérer ces modules Z-Wave, j’utilise Jeedom qui est installé sur un Raspberry Pi, accompagné d’une carte RaZberry de chez Z-Wave.me.

Si vous souhaitez installer Jeedom sur un Raspberry Pi, voici le lien vers la documentation officielle : https://jeedom.github.io/documentation/installation/fr_FR/index#tocAnchor-1-8

Câblage du module Fibaro FGD-212

L’installation de Jeedom est très simple, je ne m’attarde donc pas dessus. En revanche, concernant le câblage du module Fibaro, c’est un peu plus complexe, étant donné qu’il y a deux interrupteurs distants à gérer avec un seul module.

Pour faciliter la compréhension, je vous ai fait un petit schéma du câblage des interrupteurs en va-et-vient. On constate que les interrupteurs sont reliés entre eux via ce que l’on appelle des fils « navette ». Ces derniers permettent d’ouvrir ou fermer le circuit, quel que soit l’interrupteur utilisé.

Câblage va-et-vient

Câblage va-et-vient

Il a d’abord été nécessaire de trouver celui qui reçoit la « Phase ». Après avoir coupé le courant, j’ai démonté les interrupteurs, afin de trouver celui qui disposait d’un fil rouge. Généralement, le fil rouge indique la Phase, le bleu correspond au neutre, et le jaune/vert à la mise à la terre. Dans le cas d’un va-et-vient, les fils navettes sont orange, violet, etc., mais jamais l’une des trois couleurs principales.

Il s’avère donc que le bouton disposant de la phase est celui près de la porte d’entrée. Mon module Fibaro FGD-212 sera donc à placer dans la boîte de l’interrupteur de la cuisine.

Interrupteur 1 avec la Phase

Interrupteur 1 avec la Phase

À partir de là, le câblage se complexifie un peu, hormis si vous êtes électricien, ce qui n’est pas mon cas. Pour utiliser le module Fibaro, j’ai donc dû modifier légèrement le câblage de mes boutons. En effet, ce dernier a besoin d’être alimenté pour fonctionner, mais en le positionnant au niveau du second interrupteur, je n’ai pas la phase…

Interrupteur 1 - Ajout d'un wago pour distribuer la phase

Interrupteur 1 – Ajout d’un wago pour distribuer la phase au second interrupteur

Comment faire alors ? Et bien, il suffit d’utiliser un des fils navette pour apporter la phase au second bouton, et le distribuer ensuite au Fibaro.

Câblage va-et-vient avec un Fibaro FGD-212

Câblage va-et-vient avec un Fibaro FGD-212

Le second fil navette va permettre de raccorder le premier interrupteur sur la borne S1 du Fibaro. Le second bouton sera lui raccordé sur la borne S2. Les bornes Sx et N sont raccordées ensemble, et enfin la dernière borne, la plus à droite, sera reliée à notre ampoule.

Câblage du Fibaro FGD-212

Câblage du Fibaro FGD-212

Câblage de l'interrupteur 2

Fil rouge = Phase, Fil bleu = Interrupteur 2, Fil noir = Ampoule, Fil Orange = Navette interrupteur 1

Raccordé ainsi, le Fibaro va interpréter les changements d’état des interrupteurs pour allumer ou non la lumière.

Inclusion dans Jeedom

Lorsque vous êtes sûr de votre câblage, vous pouvez remettre le courant. Il se peut à ce moment que l’ampoule connectée à votre Fibaro clignote. Il s’agit de l’étape de calibration du module, ne vous inquiétez pas c’est tout à fait normal. (Si vous avez une ampoule LED et que celle-ci reste légèrement allumée, il vous faudra un Fibaro bypass 2 afin de contourner ce soucis).

Rendez-vous ensuite dans Jeedom, pour ajouter votre Fibaro FGD-212. Cliquez sur Plugins, puis Protocole domotique, et enfin Z-Wave.

Ajout dans Jeedom

Appuyez ensuite sur mode inclusion, puis sélectionnez Mode non sécurisé

Sur votre Fibaro, appuyer 3 fois rapidement sur le bouton d’association, ou, si vous avez remonté vos interrupteurs, sur celui qui est connecté à la borne S1, 3 fois rapidement également.

Votre module Fibaro doit maintenant apparaître. Vous pouvez le renommer si vous le souhaitez et sélectionner la catégorie. Afin de configurer au mieux votre module Fibaro avec vos interrupteurs va-et-vient, cliquez sur le bouton Configuration.

Module Fibaro FGD-212 dans Jeedom

Module Fibaro FGD-212 dans Jeedom

Une fenêtre s’affiche, cliquez sur l’onglet Paramètres.

Configuration du Fibaro FGD-212

Si comme moi vous disposez d’interrupteurs bistables (avec deux positions donc), il vous faudra passer le paramètre 20 à la valeur 1.

Configuration du Fibaro FGD-212

Paramètre 20 : Interrupteurs bistable

Ensuite, afin de garder le fonctionnement du va-et-vient avant l’installation du Fibaro FGD-212, il faut passer le paramètre 26 à la valeur 1 ce qui active le mode va-et-vient. Les boutons muraux que vous avez restent donc parfaitement fonctionnels, comme si de rien n’était ! Et ça, c’est très WAF (Woman Acceptance Factor 😀 !

Configuration du Fibaro FGD-212

Paramètre 26 : Mode va-et-vient

Pour finir, il est possible de mettre le paramètre 32 à la valeur 1 ce qui a pour but de désactiver le mode variateur. Normalement le module est capable de détecter si votre ampoule supporte ce mode ou non, mais si ce n’est pas le cas, et que votre ampoule n’est pas compatible variateur, alors pensez-y.

Configuration du Fibaro FGD-212

Paramètre 32 : Mode Variateur

Nous avons maintenant une ampoule qui peut être contrôlée via Jeedom, tout en gardant le fonctionnement standard des boutons au mur. Il est maintenant temps d’ajouter un interrupteur sans fil, afin de contrôler ce module, et donc d’allumer la lumière depuis un endroit différent.

Interrupteur Z-Wave de chez Nodon.

J’ai choisi le modèle de chez Nodon (CWS-3-1-01) car il est d’apparence standard, sur piles, et dispose de 4 boutons. De quoi imaginer plusieurs actions liées à Jeedom. Même chose que pour le module Fibaro, il faut l’ajouter à Jeedom. Pour cela, la procédure est identique, il faut activer le mode inclusion. Ensuite il faut appuyer en simultané sur les deux boutons du haut de l’interrupteur Nodon.

Association du module Nodon

Une fois ajouté, il faut le paramétrer afin qu’il contrôle la lumière connectée à notre module Fibaro. Dans mon cas, je l’ai mis en mode DUO, c’est-à-dire que les boutons 1 et 3 permettent d’allumer/éteindre un périphérique. Le fonctionnement est donc similaire à un interrupteur standard. Vous pouvez également utiliser les 4 boutons indépendamment.

Configuration Nodon

Mode DUO

Ensuite, dans l’onglet Association, j’ai ajouté mon module Fibaro dans le groupe Button 1 & 3. Maintenant, le bouton 1 permet d’allumer la lumière, et le bouton 3 permet de l’éteindre.

Configuration Nodon

Association du Fibaro aux boutons 1 & 3

Il ne me reste plus qu’à installer cet interrupteur dans le dégagement en sortant de la chambre et le tour est joué.

Est-ce que j’en suis satisfait ?

Depuis plusieurs mois maintenant que j’ai installé et configuré le module Fibaro et l’interrupteur, nous en sommes pleinement satisfaits. En plus, même en cas de plantage de Jeedom, vos différents interrupteurs ainsi que celui sans fil, continue de fonctionner tout à fait normalement, c’est donc un gros point positif.

Jeedom, vous permet en plus de le contrôler via votre navigateur, une application mobile mais également d’historiser la consommation de votre lampe, de savoir quand elle a été allumée, etc.

En ce qui concerne le prix, il faut l’avouer, cela reste un certain budget. Ici, pour l’interrupteur Nodon CWS-3-1-01 il faut compter environ 45€, auxquels il faut ajouter le module Fibaro FGD-212 qui lui aussi avoisine les 50€. C’est malheureusement le défaut des modules Z-Wave… et de la domotique en générale. Cela dit, le confort à l’utilisation apporté par cette solution, permet de faire passer un peu mieux le coût !

Vous disposez de domotique chez vous ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires !

Je ne fais pas plus long, j’espère que cet article vous a plu. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

À bientôt sur cloriou.fr !