Aujourd’hui, nous allons parler d’un projet qui me trottait depuis un petit moment dans la tête, à savoir me remonter un PC. Je ne cache pas mon envie de me refaire un PC Gamer, mais je joue peu sur PC, du coup je n’en vois pas vraiment l’intérêt actuellement ! Je cherchais donc quelque chose avec un budget bien plus raisonnable !

Un PC plutôt orienté serveur !

Si vous me suivez, vous avez peut-être déjà lu que j’avais un serveur à la maison, très basse consommation et très peu cher. J’en suis toujours très satisfait, et il tourne 24h/24 et 7jours/7. Seulement, étant limité à 16 Go de RAM par la carte mère (mais 12 Go installés), je commence à sentir les limites de la machine, d’où mon envie de faire quelque chose d’un peu plus solide.

Premier serveur Proxmox

J’avais également un vieux Core i5 de PC portable en stock, pour lequel j’ai acheté juste une carte mère, avec 4 Go de RAM de récupération, pour me faire un second serveur Proxmox pour des petites machines de tests.

Second serveur Proxmox

En me baladant sur Aliexpress, je suis tombé sur des configurations à des tarifs hyper intéressants, à base de processeur Xeon pour serveur ! J’ai donc commencé à creuser cette option qui selon moi à plusieurs avantages, a savoir le faible coût, mais également le recyclage de matériel « ancien » mais encore parfaitement utilisable en 2021 !

J’ai donc cherché à me faire une configuration correspondant à mon besoin, avec les caractéristiques suivantes :

  • Processeur 8 coeurs/16 Threads au moins
  • 4 slots de RAM, afin de pouvoir l’augmenter ensuite, et si possible 32 Go en 2 barrettes pour commencer
  • 4 SATA minimum
  • Port NVMe si possible

Les packs proposés sur Aliexpress ne correspondaient pas à 100% à ce que je souhaitais, j’ai donc pris chaque élément indépendamment, en me basant sur différents packages disponibles sur le site. J’en suis donc arrivé à la configuration suivante :

Cette configuration m’est ainsi revenue à 187€ avec les frais de port, au moment où j’ai passé commande, soit début février 2021. Les tarifs ont légèrement varié depuis, mais cela donne une idée. Seul inconvénient avec la commande sur Aliexpress, c’est le temps d’attente avant de recevoir les composants puisque j’ai dû attendre environ 1 mois !

Montage des composants

Une fois les composants réceptionnés, j’ai donc commencé à monter tout ça dans un vieux boîtier. Je n’avais pas envie d’en acheter un exprès, surtout qu’à terme il sera installé dans ma baie serveur de la nouvelle maison, avec un boîtier rackable ! On investira donc en temps voulu.

Je n’avais pas acheté de ventirad pour le CPU, pensant pouvoir réutiliser ce que j’avais déjà à la maison. J’ai réussi à bricoler un petit truc rapide, afin de refroidir le CPU, et tester tout ça, mais ce n’était pas vraiment l’idéal. J’ai donc fini par acheter un Be Quiet Shadow Rock LP, capable de dissiper jusqu’à 130W de TDP (parfait pour les 115Watts de TDP de mon Xeon E5 2689).

D’ailleurs, j’en suis très satisfait, et je peux sans soucis vous le recommander. Il est certes assez cher, environ 45€, mais vraiment efficace. Il maintient sans problème le CPU aux alentours des 30°C à faible charge, et vers les 60°C lorsque le CPU est à 100% pendant plusieurs dizaines de minutes.

Premiers tests sous Windows 10

J’ai donc commencé par installer Windows 10 sur le SSD NVMe de chez Aliexpress, afin de pouvoir exécuter quelques benchmarks de la machine avec des outils reconnus. Je ne vous parlerais pas de GPU, puisque pour mon test, j’ai récupéré une vieille GeForce 7900GS ! Autant vous dire que cela date un peu.

J’ai commencé par tester le SSD, avec l’utilitaire Crystal Disk Mark, afin de voir ce dont il est capable à moins de 30€. Et je dois reconnaître que j’ai été agréablement surpris, puisque j’obtiens des débits très intéressants, avec 1700Mo/s en lecture, et 1200Mo/s en écriture !!

Résultat Crystal Disk Mark

Ensuite, j’ai réalisé un test Cinebench R23 en Multi-Core, afin de voir ce que donnait ce petit Xeon E5, qui date maintenant de 2013 ! J’ai été surpris d’obtenir un résultat de 5854 points, pas très loin derrière un Core i7 7700k de 2017 ! Un ami avec un Core i7 4790K, overclocké à 4,4 GHz, obtient 5070 points sur ce même test ! Bref, il est pas si mal ce petit Xeon à moins de 30€ !

Un nouveau serveur Proxmox

Dans mon cas, mon objectif n’est pas de faire une machine Windows que je vais utiliser au quotidien (même si je reconnais que je réfléchis à l’idée de me faire un PC Gaming avec ce genre de composants, peut-être un jour…), mais plutôt un serveur de virtualisation avec Proxmox. Ici, au vu de la configuration, je vais pouvoir tester bien plus facilement les nouveautés Windows, Mac OS, ou Linux, puisque j’ai 32 Go de RAM disponible. Pas d’inquiétude pour faire tourner plusieurs machines en parallèle !

Nouveau serveur Proxmox !

J’ai également ajouté un disque de 500Go ainsi qu’un de 1 To pour le stockage des machines virtuelles. Tous deux sont des disques de récupération. A terme, j’envisagerais peut-être de les passer en SSD afin d’avoir des performances bien supérieures. Mais déjà, c’est d’une rapidité incomparable par rapport à mon serveur Proxmox déjà en place.

Cela fait déjà plusieurs semaines maintenant que cette configuration tourne à la maison sans aucun souci, je ne regrette vraiment pas mon choix ! Surtout avec ce tarif relativement bas !

Voici un petit récapitulatif de ce que cela m’a réellement coûté, sachant qu’au tout début je n’avais pas envisagé d’acheter un ventilateur pour le CPU :

Produit Prix
Carte mère Huananzi X79-ZD3 ≈ 62,85 €
CPU Intel Xeon E5-2689 ≈ 28,77 €
2×16 Go RAM DDR3 ECC @ 1600 MHz ≈ 66,20 €
Be Quiet ShadowRock LP ≈ 45 €
SSD NVMe 256 Go KingSpec ≈ 26,94 €
TOTAL ≈ 229,76 €

On arrive donc à un budget d’environ 230 €, ce qui reste tout à fait correct selon moi, surtout pour les performances obtenues à ce prix-là.

J’ai de quoi voir venir avant de saturer cette machine, et cela me permettra de vous proposer un peu plus de contenu technique, du moins je l’espère.

Je ne fais pas plus long, et je vous remercie de m’avoir lu. J’espère que cet article vous a plu. Comme à chaque fois, n’hésitez pas à le partager autour de vous.

À bientôt sur cloriou.fr