Après une semaine sous Safari, retour sous Google Chrome

Il y a quelques jours, je vous expliquais comment ajouter les favicons à Safari. Après une semaine de test sous Safari, je retourne sous Google Chrome. Je vous explique maintenant pourquoi.

Trop de plug-ins tuent les plugins !

Si vous suivez l’actualité Mac, vous avez peut-être lu que Safari était beaucoup moins énergivore que Chrome. Safari sous Mac peut vous faire gagner près d’une heure d’autonomie grâce à une utilisation mémoire et processeur plus faible que son rival.

Utilisation sur batterie

J’ai donc décidé de revenir à Safari, afin de limiter la consommation en batterie sur mon Macbook Pro 13″ et en voir les bénéfices.

Oui, mais voilà, Safari est un très bon navigateur, mais beaucoup de fonctions manquent à l’appel comparé à Chrome. Des fonctions utiles et pratiques que j’utilise régulièrement.

Les favicons, les moteurs de recherche personnalisés …

Je commence par les favicons, qui permettent de visualiser rapidement l’identité d’un site web, mais qui, dans mon cas, me permettent d’avoir une barre de favoris complète, avec mes sites préférés sans avoir le moindre texte. Un gain de place considérable, et un accès visuel bien plus rapide. Je vous ai donc expliqué dans un article ici même comment ajouter ces favicons à Safari, et il faut dire que le résultat est plutôt pas mal.

Barre de favoris

Pas mal oui, mais pas exempts de beug d’affichage, ce qui amplifie l’effet de rajout, et qui du coup, rend beaucoup moins agréable l’utilisation des favicons.

Une autre fonctionnalité que j’utilise beaucoup, et qui n’est pas intégré nativement dans Safari, est la gestion des moteurs de recherche personnalisés. Sous Chrome, c’est un jeu d’enfant de se créer des raccourcis rapides afin de rechercher dans un site web particulier.

Par exemple, si je veux chercher une vidéo sur Youtube, j’ai juste à saisir dans la barre d’adresse de Chrome :
yt le nom de la vidéo
Même principe pour une recherche sur Amazon avec par exemple : amz jeux ps4

Recherche Personnalisée

Pour reproduire cette fonctionnalité sous Safari, il existe un plug-in, nommé Instant Search. Celui-ci est personnalisable au niveau des raccourcis, et dispose d’une liste importante de sites disponibles pour la recherche. Oui, mais cette liste n’est pas modifiable, vous ne pouvez donc pas ajouter de site par la suite, là où Chrome ne vous impose aucune limite… Un peu frustrant.

Savoir où je clique, et sur quel site je vais

Une autre fonctionnalité que j’utilise tous les jours, et que vous utilisez peut-être sans vraiment vous en rendre compte, c’est la barre de statut qui indique l’URL vers laquelle un lien pointe. Cela semble anodin comme ça, mais je ne clique jamais sur un lien sans savoir où il me mène !

Barre de Statut

Ne pas avoir en natif cette fonctionnalité sous Safari est un vrai manque pour moi. On répète souvent qu’il ne faut jamais ouvrir un mail dont vous ne connaissez pas l’expéditeur avec une pièce jointe, et bien c’est la même chose pour un lien. Ne cliquez pas sur le lien si vous ne savez pas où il vous mène.

J’ai donc installé l’extension « Minimal Status Bar » sous Safari pour retrouver cette fonctionnalité.

Une fois que j’avais installé les différentes extensions que je jugeais indispensables pour ma navigation web, j’ai utilisé exclusivement Safari pendant une semaine. C’est un navigateur très agréable à utiliser et très rapide. Les extensions installées comblent les manques par rapport à Google Chrome, mais j’avais une sensation d’inachevée. Non pas que Safari ne fasse pas bien ce que je lui demandais, mais je n’étais pas à l’aise et les quelques beug liés à l’ajout d’extensions ne me convenait pas.

Extensions Safari

Ces fonctionnalités en natif dans Safari, et je migre

Je ne suis pas anti extension, j’en utilise également sous Chrome, mais devoir ajouter des extensions pour des fonctionnalités qui me semble « basiques » et que j’utilise régulièrement, cela me gène.

Safari

Google Chrome est certes plus gourmand en ressources comparé à Safari (quoique, la Version 45, corrige pas mal l’utilisation mémoire), mais il est bien plus complet, et plus fonctionnel à l’usage.

J’ai donc privilégié les fonctionnalités de mon navigateur plutôt qu’un gain de performance de mon Macbook Pro. Voilà pourquoi je suis retourné sous Chrome.

Et vous, vous utilisez quel navigateur au quotidien ?

« »
%d blogueurs aiment cette page :