cloriou.fr

Blog, Actus, High tech, Tests ...

Raspberry Pi – Recalbox, votre console retrogaming

Si comme moi vous êtes un amateur de jeux vidéo, et que vous avez à disposition un Raspberry Pi, voici comment le transformer en console de salon rétrogaming !

Recalbox, une distribution Linux open source et gratuite

Plus jeune j’ai eu la chance de faire mes débuts dans le jeu vidéo sur un Atari 520 ST, puis j’ai joué sur NES, Super NES, Megadrive, GameBoy, GameGear, PlayStation etc. Je passais des heures entières à jouer avec les potes, on passait nos après-midi à jouer !
Alors quand j’ai découvert Recalbox, j’ai absolument voulu tester afin de pouvoir rejouer dans mon salon à tous les vieux jeux tels que Mario, Aladdin, Sonic, Doom, F-Zero, Street Fighter II, NBA Jam.

Recalbox 07

Comment ça marche ?

Tout d’abord, vous devez disposer d’un Raspberry Pi. Personnellement, je dispose du Raspberry Pi B+, ce dernier est un petit peu juste pour certaines consoles (PlayStation, Nintendo 64), mais tient la route pour le reste. Il vous faudra bien évidemment l’overclocker si vous souhaitez jouer dans les meilleures conditions (pas de panique, recalbox vous permet de le faire très facilement).

Je ne peux que vous conseiller un Raspberry Pi 2 pour profiter de la meilleure expérience de jeux. Le Pi 3 qui vient juste de sortir est en cours de test par l’équipe de recalbox, il n’est donc pas encore pleinement fonctionnel.

Néanmoins, si vous souhaitez investir, prenez un Raspberry Pi 3 et patientez jusqu’à ce que recalbox soit validé pour le Pi 3, cela ne devrait plus tarder ! Il vous faut également une carte Micro-SD de 16 Go minimum.

Recalbox 04

Maintenant que vous avez votre Raspberry Pi, il vous faut télécharger la distribution Recalbox. Pour cela, rendez-vous sur le site Recalbox. Téléchargez la distribution via le lien suivant https://github.com/digitalLumberjack/recalbox-os/releases.

Maintenant, il vous suffit de formater votre carte Micro-SD en FAT32, puis décompresser le contenu du fichier recalboxOS.zip. Une fois décompressé, copier tous les fichiers directement à la racine de votre carte fraichement formatée.

Il ne vous reste plus qu’à démarrer votre Raspberry Pi, suivre les quelques indications à l’écran, et voilà, votre Recalbox est installé ! À vous les joies du rétrogaming !

Recalbox, ça donne quoi réellement ?

Une fois installé, vous arrivez directement sur l’interface « EmuleStation » qui liste toutes les consoles disponibles. Par défaut, tous les émulateurs ne sont pas affichés, il vous suffit d’ajouter des Roms de vos jeux préférés pour que la console en question s’affiche.

Recalbox 02

L’avantage de Recalbox, c’est qu’il vous permet de le configurer très simplement. La configuration du système se fait directement dans l’interface, les manettes USB sont nativement reconnues (Manette PS4, Xbox 360, PS3), certaines sont également fonctionnelles en Bluetooth (sous condition d’avoir un module Bluetooth) comme la manette PS3, ou les manettes 8bitdo. Personnellement, j’ai craqué pour la FC30 Pro !

Voici le lien vers tous les périphériques compatibles avec recalbox !

Recalbox 03

Presque toute la configuration se fait dans les menus via EmuleStation, ce qui est très bien si vous n’êtes pas forcement un connaisseur de Linux, ou si vous ne souhaitez pas vous embêter !

Comment ajouter des jeux ?

Encore une fois, le principe de Recalbox, c’est la simplicité. Si vous avez connecté votre Raspberry Pi à votre réseau local (voir mon article Je vous présente mon réseau local domestique), vous pouvez directement ajouter les fichiers de vos jeux favoris via le Réseau.
Recalbox 09
Un dossier partagé est disponible, et vous n’avez plus qu’à ajouter les jeux dans le dossier correspondant à la console. Rien de plus simple !

Une fois votre collection de jeux bien remplis, vous pouvez, via le menu système, récupérer toutes les infos du jeu (en anglais pour l’instant) ainsi que la jaquette via le menu « Scrapper ».

Je vous laisse le lien vers le wiki de Recalbox qui vous donnera toutes les informations dont vous avez besoin.

J’espère que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à laisser en commentaire vos consoles et jeux rétro préférés, ou des questions, je me ferais un plaisir de vous répondre.

Aller, je retourne me faire une petite session rétrogaming, et je vous dis à bientôt sur cloriou.fr !

« »

© 2017 cloriou.fr. Thème par Anders Norén.